Espace temps : n°2

1ère émission « RécréA », j’ai 16 ans, aux cotés de Dorothée… 

Je n’ai pas encore coupé mes cheveux….
Dans la vie je suis en mode « enfant des bois » « La marre au Diable » de Georges Sand autant dire que là je suis au somum de mon chic Parisien !

Une émission RécréA2 axée sur les forains et le monde du cirque…et me voila propulsée seule fille, parmi mes copains élèves de l’école du cirque d’Annie Fratellini.
L’émission se tourne au studio 4 à Cognac Jay…C’est là que, 4 ans plus tard, je passerai mon casting face à Jacqueline Joubert et là, encore, que je tournerai mes premiers plateaux…Mais ça, je ne le sais pas encore !!!
Pour l’heure,  j’ai juste une Mission, dans cette Émission (!) : PAS faire tomber mes massues de Jonglage ni par terre ni sur le nez de Dorothée ! Le cours de l’histoire en aurait été bouleversé à coup(!) sûr !

A noter qu’à l’époque, rare étaient les massues en plastique que l’on trouvait qu’aux USA et à fort prix.
Les miennes ? confectionnées comme on le faisait depuis toujours : manches en bois tournés sur lesquels on enfilait des bouchons de liège de tailles différentes, transpercés en leur milieu…Un long travail pour les poncer et trouver le juste équilibre… spéciale dédicace à mon ami Daniel Zozoulia qui m’avait fabriqué mes premières massues pour mes 15 ans. Celle-ci sont les deuxièmes confectionnées par mes soins sur mesure !

Pour ma première émission, je suis très très concentrée et je me tiens droite comme un clou et je suis tout aussi épaisse….Mon 1er costume de scène « pour de vrai » c’est la concierge de l’école primaire, où ma mère donne des cours de dessin , qui me l’a confectionné. Petit pantalon à la Pierrot version court…

Un souvenir mémorable ? Au maquillage où j’étais passablement impressionnée puisque je me faisais maquiller en même temps que Dorothée. De plus,  j’avais un trac dingue  et chaque coup d’éponge fond de teint qu’appliquait la maquilleuse  sur mes joues me les rendaient encore plus écarlates d’émotion, ce à quoi Dorothée sans s’en rendre compte en rajoutait « une couche » (d’écarlate) en s’exclamant : oh la la qu’est-ce-que tu es rouge !!!
J’ai cru que je ne sortirai pas vivante de cette séance maquillage que, de surcroit, je ne trouvais pas nécessaire  !

J’ai passé ma journée à jongler et tellement traqueuse, honte à moi,  je n’ai pas vraiment varié mes passes de jonglage. Sous les jambes, dans le dos (que côté droit pas assez sure de mon coté gauche), quelques triples et voilaaaaaaaa !
Rien n’est tombé ! Mission accomplie ! Merci Dorothée pour ce baptême !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :